Rencontre avec le documentariste Gilde Razafitsihadinoina, réalisateur de Jeux d’Enfant.

Gilde Razafitsihadinoina fait partie des documentaristes très actifs malgaches. Malgré les problèmes que connait le secteur cinématographique à Madagascar, ce réalisateur, professeur de français à l’Alliance Française de Tamatave, continue à fabriquer des films depuis 2011. La passion du cinéma, la volonté de porter un autre regard sur sa région natale, le Sud Est de Madagascar, le désir de montrer au monde le réel ou encore l’amour qu’il porte à ses semblables sont autant de raison qui le poussent à prendre sa caméra.

Son dernier film Jeux d’enfant, documentaire de 24 minutes a été sélectionné à la 12e édition des Rencontres du film de Madagascar. Parmi les concurrents panafricains de la catégorie documentaire  de cette édition, il y a eu : Fako Io de Fifaliana Nantenaina (Madagascar), 4 ans après de Julie Melville (Madagascar), L’Absence de Hawa Aliou N’Diaye (Mali) qui remporte le Zébu d’Or de cette catégorie, et Them & Us de Lawrence Agbetsitse (Ghana).

Jeux d’enfant de Gilde Razafitsihadinoina


Jeux d’enfant
est un film très touchant. Il a été tourné dans la région Sud Ouest de Madagascar et rappelle la joie de l’enfance. A l’heure des jeux vidéo, la simplicité et la joie des enfants avec les jouets qu’ils fabriquent eux même sont mises en avant. Leur ingéniosité, leur imagination débordante fondent le cœur et donnent le sourire à son public. Avec ce documentaire, les souvenirs d’enfance refont surface. Et la bonne qualité de l’image et du son offre à ce documentaire son format cinématographique. S’il y a un reproche qu’on pourrait faire à ce documentaire, c’est son envie d’exhaustivité qui devient son défaut. Le scénario est pourtant d’une bonne facture avec un dispositif filmique privilégiant les gros plans et de narration détaillée facile à comprendre. Mais à force de trop vouloir tout montrer, le film perd l’intérêt des spectateurs.

Certs, ce film n’a reçu aucune distinction aux RFC mais d’autres perspectives sont ouvertes à lui sur d’autres terrains. D’autant plus que Gilde Razafitsihadinoina est l’un des réalisateurs qui ont bénéficié de l’encadrement du plateforme Doc Monde/ Doc OI pour son prochain film.