Photo : Mahefa Dimbiniaina en résidence de création pour la valorisation des archives

Initiée par le fonds Iconothèque historique de l’Océan Indien (IHOI), une bourse de 4 500 euros pour une résidence artistique d’une durée de 1 mois est attribuée au photographe Mahefa Dimbiniaina Randrianarivelo, alias Matchbox. Cette résidence se focalise sur le thème « l’appropriation des patrimoines iconographiques de l’océan Indien par les populations. »

L’objet de cette résidence consiste en premier lieu à la valorisation des patrimoines iconographiques dématérialisés, entre autres, les photos d’archives collectées et classées auprès du Musée Trano Sary de la Bibliothèque nationale malagasy, puis à la création en s’inspirant de ces fonds d’archives.

Mahefa Dimbiniaina propose ainsi un projet qui se base sur sa série Sarotava : « les personnes sans tête ». Si le photographe se consacrait à prendre des photos de personnages contemporains dans cette série débutée en 2020, avec cette résidence, il aura donc l’occasion de poser la question sur la façon dont vivaient les Malgaches, car il va puiser son inspiration sur des images et références historiques.

Déjà récompensée parmi les 5 projets gagnants du prix africain de photographie contemporaine CAP Prize 2022, la série Sarotava explore le surréalisme et le photomontage, des domaines qui sont encore très peu connus à Madagascar. Le sujet traité empreinte également une démarche sociologique spécifique aux Malgaches.

Mahefa Dimbiniaina. CP : Cité internationale des arts.

Pour rappel, Mahefa Dimbiniaina est également le gagnant du prix Paritana 2022, qui lui a récompensé d’une résidence artistique à la Cité internationale des Arts, à Parie.

A voir aussi : Mahefa Dimbiniaina, alias Matchbox

Cette résidence s’aligne à la mission du Musée Trano Sarry et de la Bibliothèque nationale malgache. Ces deux établissements ont en effet pour vocation de collecter, assurer la conservation, la diffusion et la valorisation du patrimoine documentaire national. Les travaux menés lors de cette résidence contribueront ainsi à favoriser un accès au plus grand nombre, surtout aux jeunes, à la culture et au savoir.

Cette programmation de l’IHOI s’étend sur 6 pays de l’Océan Indien, à savoir, les Seychelles, Mozambique, Mayotte, Maurice, la réunion et Madagascar.

Cinq autres résidences artistiques sur les fonds patrimoniaux iconographique de la région indianocéanique se déroulent ainsi en parallèle avec celle de Madagascar. Tout au long de leur résidence, les artistes seront invités à rencontrer les publics et à partager avec eux le processus de création ou leur démarche artistique.

A l’issu de ces résidences, les œuvres réalisées par les 6 artistes seront exposées sur le site de IHOI, mettant en valeur leur production.