Gastronomie : Antananarivo souhaite rejoindre le Réseau des Villes Créatives de l’Unesco

Une candidature pour inscrire la ville des milles au Réseau des Villes Créatives de l’Unesco pour le développement durable a été déposée auprès de cette organisation onusienne par la mairie d’Antananarivo. La municipalité a choisi de mettre en avant sa gastronomie parmi les catégories proposées, à savoir la musique, artisanat et art populaire, design, littérature, film et art numérique.

Le réseau des villes créatives de l’Unesco regroupe plus de 300 villes dans différents pays membres de cette institution. 

Créé en 2004 afin de promouvoir la coopération avec et entre les villes ayant reconnu la créativité comme un facteur stratégique du développement urbain durable, le réseau soutient les villes qui placent la créativité et les industries culturelles au cœur de leur plan de développement. 

L’appartenance au Réseau ouvre surtout la voie à une coopération internationale.

Dans son dossier de candidature, Antananarivo a présenté un plan d’action, comportant des projets et des initiatives concrets dont : le renforcement de la résilience des systèmes alimentaires dans la ville, l’amélioration de la cuisine de rue dans les gargotes et la mise en valeur les produits alimentaires d’exception.

Gastronomie et patrimoine
Zaimaika, Antanaanrivo. CP : CU Antananarivo

Le choix de s’appuyer sur la gastronomie dans cette quête de reconnaissance s’avère ainsi judicieux puisque la ville regorge de potentiels dans ce domaine. 

La municipalité a déjà entrepris des projets dans la valorisation de ses patrimoines gastronomiques, à l’instar de la réhabilitation du fameux Zaimaika, un haut lieu de la cuisine malgache et le symbole de la cuisine de rue, dans sa dimension gastronomique et surtout en tant qu’art de vivre.

Pour l’Unesco, ces Villes Créatives sont notamment des partenaires clés de l’UNESCO pour la mise en œuvre locale du Programme des Nations Unies de développement durable à l’horizon 2030. Mais au-delà de cette date butoir, l’adhésion à ce réseau représente un engagement à long terme avec une approche tournée vers l’avenir. Les projets et initiatives proposés dans le cadre de cette adhésion doivent également suivre un processus participatif.

A lire aussi : Antananarivo et sa Ville-Haute

Si le dossier de candidature de la ville d’Antananarivo répond aux exigences du réseau, la capitale de Madagascar rejoindra alors les villes comme Buenaventure (Colombie), Burgos (Espagne) ou encore Gaziantep (Turquie), déjà membres du Réseau Villes Créatives Gastronomie de l’Unesco.