Flash back : Mois de mars, mois de la poésie.

Ce mois de mars a été riche en événements culturels, d’autant plus que ce mois-ci a été dédié à la poésie. La journée mondiale de la poésie a été célébrée le 21 mars. Sans oublier que le 8 mars, on célèbre la journée mondiale de la femme. Et le mois de mars est aussi le mois de la commémoration de l’insurrection du 29 mars 1947, dont on célèbre le 70e anniversaire cette année. Trois événements que le Havatsa Upem a voulu marquer les 21 et 22 mars derniers au Rarihasina Analakely.

Si le premier jour a été consacré à la poésie et à une scène ouverte dans les cours et sur la voie publique, le deuxième jour se distinguait par un après-midi poétique où poésie et chanson s’alternaient. Une exposition des poésies des poètes issus de ce cercle d’écrivains se tenait également dans les locaux de ce centre culturel. Cet événement du mercredi 22 mars a été alors divisé en deux parties distinctes : les œuvres sur le thème « La femme et la Féminité » ont alors ouvert la scène, la deuxième partie a été consacrée au patriotisme. Des poèmes d’auteurs connus tels que Hajaina, Rabemananjara ou encore Dox ont été récités cet après-midi là. De son côté, le groupe Tafasiry Kolokanto a interprété des chansons « bà Gasy » qui coïncidaient justement à la philosophie de Havatsa Upem.

Toujours dans cette célébration de la journée de la poésie, les poètes de tout horizon se sont joints à Zarafanahy. Ce spectacle s’est déroulé au CGM dans l’après-midi du 25 mars.

De son côté, le cercle des poètes Faribolana Sandratra a lui aussi donné ovation tout au long de ce mois de mars à la poésie. Outre les scènes habituelles, des événements spontanés ont été aussi organisés tels que le « Poezia an-dàlambe ».

Mais la nuit du samedi 25 mars a été particulière avec Alimbetso. C’était un événement durant lequel les poètes se sont partagé des textes autour d’un feu de camp. Bien entendu, aucune limite n’a été imposée pour les thèmes mais avec l’ambiance euphorique régnante, les inspirations fusaient de partout.