Rolland Emmerich revisite aux détails près la bataille de Midway

Midway est un film tiré d’une histoire vraie, celle de la bataille de Midway qui opposa en juin 1942 la force impériale japonaise et les Américain, en pleine Deuxième Guerre mondiale. Alors que les Japonais gagnaient du terrain et préparent un coup qui aurait pu fatidique pour les troupes américaines, encore traumatisées par l’attaque de Pearl Harbor, l’intuition d’Edwin Layton (Patrick Wilson), le sens du leadership de l’amiral Nimitz (Woody Harrelson) et la bravoure des pilotes Dick Best et Wade McClusky (Éd Skrein, Luke Evans) leur ont permis d’éviter l’invasion nipponne.

Si le film relate un tournant majeur de l’histoire, avec un grand H, on est resté sur notre soif sur les autres facettes de l’histoire, avec un petit H que le réalisateur aurait pu apporter pour renforcer les suspenses. Mais en matière de frisson et actions, Midway confirme encore une fois de plus le génie de Roland Emmerich en tant que réalisateur. Il a su mettre en avant ce talent dans le rendu visuel qui raconte parfaitement la tragédie, ainsi que dans la direction de ses acteurs. Le piège était surement du côté scénario qui implique d’être fidèle à cette triste histoire qui a lourdement coûté des vies pour les deux protagonistes.

Si Midway est ainsi considéré comme un film d’histoire, c’est parce qu’il l’est vraiment. Les fantaisies et l’audace que Rolland Emmerich mettait dans Independence Day ont perdu leur place dans ce film.