« Antaranoana »de Riva pour bien démarrer l’année chez Faribolana Sandratra.

Triple célébration pour Riva le 22 janvier dernier. Le poète a fêté ce jour là son anniversaire, ses 18 ans de vie de poète et enfin la sortie de son livre « Antaranoana ». Une occasion pour lui de se remettre sur scène devant les siens pour présenter ses œuvres. La petite salle du CMDELAC Analakely était prise d’assaut par les amoureux de la langue malgache et de la poésie. C’était également le premier événement de cette année pour le cercle de poètes Sandratra dont Riva fait partie.

C261 *  Qui est Riva ?

Riva –  Riva est un poète originaire de  Tsiroanomandidy mais qui réside actuellement à Mahajanga. Mon vrai nom est Andriamalala Riva Ando. J’écris depuis 1999 quand j’habitais encore Tsiroanomandidy. Cette même année, j’étais membre du cercle des poètes Sandratra.

*  Que dire du livre que vous avez présenté ce 22 janvier ?

–  Ce livre s’intitule « Antaranoana » ou on peut également le dénommer « Mandrakizay doria ». C’est un recueil de nouvelles que j’ai écrites. On y retrouve 11 nouvelles dont « Antaranoana », que vous pouvez lire sur 20 pages parmi les 90 que compte ce livre. J’ai décidé de donner à ce recueil le titre « Antaranoana ».

*  Vous écrivez aussi des poésies. D’où viennent vos inspirations ?

–  En effet, mes premiers écrits sont des poésies. Mais je n’ai commencé à écrire des nouvelles que depuis quelques années. A part cela, j’écris également des proses. C’est à partir de l‘observation de la vie quotidienne que je puise mes inspirations. Comme j’ai étudié et que je travaille dans le service social,  logiquement, vous pouvez entrevoir dans mes écrits les sujets qui touchent la société en général. Cela ne m’empêche toutefois pas de parler d’amour ou d’autres sujets dans mes œuvres.

*  Après ce lancement officiel, quels sont vos projets pour la promotion de ce livre ?

–  L’événement de ce 22 janvier a été réalisé grâce à l’appui du cercle des poètes Sandratra. Mais nous n’avons pas encore envisagé de le reproduire dans d’autres villes ou sur une autre scène. En tout cas, le livre est déjà disponible au bureau du Faribolana Sandratra et de ses librairies partenaires. Il faut savoir que ce livre a été édité par nos propres moyens.