Ethno Graffity de Taka et Miora : L’exposition Street Art qui nous ressemble

STREET LIFE
Peinture Taka
Des couleurs vives, des scènes de vie, des graffitis bien cadrés dans des tableaux, l’exposition Ethno Graffity de Taka et de Miora nous plonge dans le Street Art. Une vingtaine de tableaux accrochés aux murs de l’Is’art Galerie suffisent en tout cas pour résumer l’idée qui a poussé les deux peintres à collaborer pour cette exposition. Ils ont choisi de montrer la vie quotidienne de la Grande Ile et de valoriser l’attitude ethnique des malgaches.
Taka, de son vrai nom Tsilavonarivo Andrianavalona est un artiste qu’on ne présente plus. On le connait plus pour sa performance dans la récupération. Il reste fidèle à cette idée, à quelques degrés près. Le graffeur utilise cette fois-ci des journaux, des tissus, des objets récupérés et les a intégrés dans des peintures acryliques et du graffiti. Cela donne un art abstrait mais qui illustre très bien l’idée véhiculée. Une définition parfaite serait que c’est de l’art contemporain.
Quant à Miora Mickaella Andriamiharisoa, on l’a déjà présentée lors de la préparation du festival Anaty Elakelantrano. Cette jeune artiste adepte du Zentangle et du Mandala s’est surpassée pour la thématique de cette exposition. Des visages apparaissent sur ses œuvres. Si avant, elle faisait des portraits sur commande, cette fois-ci, elle a laissé fuser son imagination. Et même si ses tableaux ne sont qu’une minorité dans la collection, on peut déjà apprécier le talent. En effet, elle garde les mêmes motifs et la même technique. C’est également sa première exposition dans une galerie. Nous avons ainsi pu découvrir une autre facette de cette artiste peintre qui a une belle carrière devant elle.
MORAMORA
Peinture de Taka
L’exposition-vente se tient à l’Is’Art Galerie jusqu’au 27 avril. C’est une exposition qui reflète notre culture ; de l’art qui nous ressemble, qui nous parle et que l’on assume.