Expo Loko Roa Mifangaro : la fusion de la ferveur de Richianny et de l’audace de Natoa

Ces deux artistes ne sont plus à présenter au public. Natoa est connu pour ses magnifiques tableaux peints sur vitre, tandis que Richianny, l’artiste que nous vous avons présentée comme étant une de ces talents qui vont faire bouger la ligne cette année 2018, est une peintre et dessinatrice d’une inspiration incomparable. Pour cette exposition, ces deux jeunes issus d’une nouvelle génération d’artistes visuels ont donc décidé de s’allier pour offrir le meilleur d’eux-mêmes du 16 au 21 juillet au Cercle Germano-Managasy, Analakely.

Ainsi, de son côté, Natoa a sorti de son atelier des œuvres fraîchement enduites qu’il présente pour la première fois. Ce sont toutes des pièces uniques. Il a donc décidé que, pour cette fois-ci, ces œuvres ne seront pas mises à la vente puisqu’elles auront sûrement encore du chemin à faire avant de finir sur un quelconque mûr d’un acquéreur. Car on le sait très bien, Natoa est un artiste international. Cette exposition est un choix de cœur pour ce talentueux peintre qui a fait ses premiers pas dans l’art à l’école de dessin du CGM.

Mais Richianny, qui a aussi auparavant fréquenté les bancs de cette institution, réserve également des surprises pour le public. À part la peinture et ses tableaux qu’elle a déjà proposés, mis en avant dans d’autres événements, elle tient à exhiber pour la première fois ses tableaux pyrogravés. Et mademoiselle est une adepte de la récupération. Elle dessine et peint sur tous les supports. Ses premières réalisations en utilisant cette technique de la pyrogravure sont donc faites sur du cuire. Les couleurs vives sont bien entendu au rendez-vous. Elle embellira la grande salle du centre avec ses installations.

Lire aussi : brève biographie de Richianny

L’exposition Loko Roa Mifangaro est donc le produit d’une fusion des deux artistes. Elle est aussi un défi, par les techniques proposées par nos jeunes talents, mais aussi par rapport à l’image perçue de cette nouvelle génération d’artistes malgaches. Natoa et Richianny confirment donc que l’art a son avenir à Madagascar, et cela grâce à l’audace et le professionnalisme que nos jeunes artistes font preuve. Et plus encore, ce retour à la source de nos deux complices prouve qu’ils en ont encore bien davantage à offrir.