Nosy Be Jazz Festival : l’art et le développement se mettent au diapason.

Actualité /

Solorazaf, le guitariste de renom international sera au Nosy Be Jazz Festival 2018, du 30 mars au 2 avril 2018. En effet, suite à l’annulation du festival prévu en octobre dernier, le comité d’organisation s’est concerté est a décidé de reprendre au plus vite les choses en main. Ceci est aussi grâce à la volonté des artistes de soutenir cette belle initiative. Connu pour avoir accompagné Miriam Makeba,  Solorazaf a é té le premier à répondre positivement à l’invitation des organisateurs. Un appui de taille  de la part de cette étoile de la musique jazz malgache qui a six albums à son actif et a déployé son génie à travers plus d’une trentaine d’autres albums. Il partagera la scène avec David Linx, Aina Cook, Lionel Belmondo, sans oublier les jeunes talents du Jazz Club du CGM et les grands musiciens du Full Vao Band. En tout, les artistes qui étaient prévus se produire à l’édition en octobre seront de la partie en mars 2018.

La nouvelle a été annoncée au Lakecity Ivato samedi 2 décembre en présence de nombreux personnalités et partenaires du festival. C’était aussi l’occasion pour les hôtes d’offrir déjà un aperçu de ce qui va se passer à Nosy Be. Lors de cette soirée de présentation, les organisateurs n’ont pas manqué de rappeler l’apport de la culture au développement communautaire, première motivation d’un tel événement. Car Nosy Be Jazz Festival est une parfaite combinaison entre activités de loisir et socio économiques puisqu’au-delà des fêtes, la programmation prévoit aussi des actes citoyens tels que l’assainissement de la ville en vue d’un projet de recyclage des déchets. Par ailleurs, les visiteurs seront aussi initiés à la culture Sakalava à travers les démonstrations de danses et les chants que l’association Ravinala, réunissant les femmes de l’île, va présenter.

La préparation de ce rendez-vous en mars est ainsi sur la bonne voie. Les membres du comité nous invitent tous à les rejoindre dans cette belle aventure. Ils croient que le jazz a sa place dans la préservation de ce joyau culturel de Madagascar qu’est l’île de Nosy Be. L’événement sera propice pour permettre à la culture et le développement de se mettre au diapason. Comme Solorazaf et sa guitare ont su associer le jazz et la musique malgache, allant jusqu’à les présenter partout dans le monde. Ces artistes ont alors beaucoup à offrir aux festivaliers.