#Octoberpeste : la culture gangrenée par les annulations.

Annulation par-ci, report par- là, aucun événement culturel n’est prévu pour ce mois d’octobre. Face aux recommandations émises par les autorités étatiques sur l’interdiction de tout rassemblement dans la lutte contre l’épidémie de peste, qui ravage Madagascar actuellement, plusieurs organisateurs d’événements culturels décident d’annuler leurs activités pour ce mois d’octobre. Une mésaventure à double tranchant donc, mais surtout très inquiétante pour l’avenir du secteur culturel artistique malgache.

La liste est longue, à l’exemple du festival Madajazzcar, du Nosy Be Jazz Festival, du concert unique de Lalatiana, de la finale du End of The Weak, des scènes de slams et beaucoup d’autres rendez-vous. Tous le regrettent mais, conscients également de la situation, ils tentent de se ressaisir, appellent à la solidarité et remuent ciel et terre pour garder la confiance des partenaires.

« Comme vous, nous nous sommes investis corps et âme dans la préparation du NBJF et nous ne vous en remercierons jamais assez. Nous tenons ainsi à vous présenter nos plus plates excuses pour les engagements de quelque nature que ce soit que vous auriez pu contracter. Plus que jamais, nous sollicitons votre confiance et votre appui pour les éditions futures afin que le festival vive et que Nosy Be reste la destination phare des touristes. » dixit Niry RAVELOJAONA, Président du comité d’organisation du NBJF dans son email envoyé ce 12 octobre, annonçant l’annulation du festival édition 2017. Un événement dont culture261 était partenaire.

Car un spectacle annulé n’est pas seulement des fans qui n’ont pas pu voir leur artiste préféré, mais aussi des opérateurs économiques et culturels qui perdent de l’argent. On a en effet toujours oublié ce côté économique du secteur. Nous, chez culture261, sommes solidaires avec ces opérateurs et réaffirmons notre soutien envers eux. Nous avons cru, et croyons encore à leur volonté de mettre ces secteurs sur les rails.