Photographie : Pierrot Men dévoile ses secrets.

Photographie de Pierrot Men, collection Camera Secreta

Plus de quarante ans de carrière dans la photographie. Ses congénères l’appellent « Maître ».  Les jeunes rêvent d’une carrière et d’une notoriété comme les siennes. Il a parcouru le monde avec son meilleur ami, l’appareil photo. Ils ont « capturé » ensemble les émotions. Il a transmis des émotions grâce à ses photos. Lui, c’est Pierrot Men.

L’humaniste, celui qui connait les secrets de l’appareil photo, l’artiste qui a un regard tendre et bienveillant sur son environnement s’expose à l’IFM Analakely du 13 au 17 juin. Une soixantaine de photos sont collées aux murs de ce hall, tandis que quelques 300 autres défilent sur des écrans. Une installation concoctée par l’équipe artistique et logistique de cet institut.

Redécouvrir Pierrot Men.

La plupart de ces photos sont inédites. Beaucoup d’entre elles n’ont jamais été exposées à Madagascar. Elles sont pourtant une référence partout dans le monde et ont fait de leur auteur une icône mondiale. Ces photos, Pierrot Men les a prises partout dans le monde. De la Chine, en passant par la France, l’Algérie, Mayotte … Sans oublier les photos faites à Madagascar, d’Antananarivo jusqu’au fond d’une salle de classe de la commune rurale de Kelilalina Ranomafana. Des photos comme cela, Pierrot Men en a par milliers, classées secrètement dans des tiroirs. Cette fois-ci, il a décidé de nous faire part d’une infime partie de cette collection.

Pour cette exposition, les photos rares en couleurs de l’artiste sont aussi sorties des disques durs pour le plus grand bonheur des visiteurs. Celles-là sont relativement récentes puisqu’elles ont été prises avec des appareils photos numériques. Des matériels que le Maître a domptés même si ses matos argentiques ne le quittent jamais.

En observant ces photos, on se souvient d’une conversation que notre équipe a eu avec ce photographe avant même que nous ayons créé notre site. Ce jour-là, il nous a dévoile le secret de son art :

« Rien ne vaut l’image qu’on garde dans sa mémoire. Mon premier appareil photo, et qui ne me trahit jamais, c’est mes yeux. Un Leica  pourrait immortaliser un instant sur une photo, mais cet instant est magique car mes yeux ont pu le voir et l’immortaliser dans mon cœur ».

Cette exposition intitulée Camera Secreta est donc une confession de l’artiste qui livre son secret : son regard sur le monde.