Da Hopp : 30 ans de carrière, un album en gestation

Tax, Ben J et Jento ont annoncé leur come-back, et cela avec en perspective un nouvel album de leur groupe Da Hopp, samedi 10 décembre 2022. Si l’annonce ravit les fans et amateurs, ceux qui ont assisté à l’événement de ce samedi après-midi étaient unanimes ; Da Hopp n’a jamais quitté la scène « rap gasy » car tout au long de leur 30 ans de carrière, leurs musiques restent parmi les classiques de la musique malgache.

Ce retour marque pourtant une étape importante dans la vie de ce groupe icône de la musique urbaine malgache. Tout d’abord, par son partenariat avec Ivenco, la maison de production et prometteurs de talents qui a le vent en poupe en ce moment. Depuis 2019, les pourparlers ont déjà commencé entre les deux parties mais l’officialisation de cette collaboration n’a pu se faire que maintenant. Durant cette période, Ivenco qui a déjà eu une grande expérience dans la promotion d’artistes, notamment avec les groupes de rock et de variété, a dû apprendre le mode de fonctionnement et l’environnement musical du groupe. De son côté, Da Hopp a passé tous les tests, surtout celui de se produire en live. Dorénavant, les trois compères seront entourés de musiciens et d’un DeeJay.

Ce comeback est donc synonyme de maturité professionnelle pour ce groupe qui est considéré comme le pionnier du rap gasy depuis les années 90. Leurs musiques passeront sous les mains par Maximin Njava qui occupe le rôle de directeur artistique, leur carrière sera prise en charge par par Sandy Rajaofetra qui endosse la responsabilité de manager et les techniciens de Ivenco qui assureront l’appui logistique et technique de Da Hopp. Le groupe bénéficiera désormais d’un appui technique et artistique de qualité à la pointe de l’innovation.

Archive : BoomBap Tax, aux cotés de la relève du rap gasy

S’enraciner dans le Deep South Vibes :

Les membres du groupe tiennent à rassurer, ces améliorations n’enlève en rien leur identité et celle de leur musique : « Da Hopp restera ce groupe qui s’ancre dans la culture malgache tout en étant un précurseur de la culture urbaine. » Pour preuve, l’entrée de Maximin Njava dans le staff n’est pas anodine. Les membres ont un attrait particulier pour les musiques du Sud. Ils ont développé cet amour auparavant grâce à leur rencontre avec Vahômbey, Lemanindry, Xhi et Ma ou encore avec Olombelo Ricky. Cette nouvelle collaboration renforce donc leur lien avec les cultures traditionnelles de cette région. L’arrivée des musiciens permet aux Da Hopp d’accentuer les résonnances typiques de cette région dans leurs créations. Ils reproduiront également des chants traditionnels grâce au sampling, une pratique déjà répandue dans la culture rap. Enfin, le nouveau logo du groupe arbore sitôt des motifs et symboliques qui rappellent le Sud de Madagascar, en l’occurrence le vangovango.

Quant à l’album, il sortira avant la fin de cette année et s’intitulera « Mada Faka ». Il symbolise leur attachement à la terre, aux valeurs sociales et à la culture malgache. Un premier clip du titre « Good Life » issu de cet album sera prochainement disponible, suivi par quelques apparitions sur scène à Antananarivo -et pourquoi pas à l’étranger-. Le groupe donne rendez-vous à son public le 9 et 10 décembre 2022 à l’IFM pour un double spectacle pour marquer comme il se doit ce retour.

 Encore une fois, les Da Hopp espèrent apporter sa pierre à l’édification d’une nouvelle vision à travers leurs œuvres. Avec les deux albums précédents et les titres comme Masoandro, Mamboly Fahombiazana ou encore Fanantenana, ils incarnent le good-vibe et l’espoir. Ils ne perdront rien non plus de leur engagement et de leur franc-parler comme en 1992 avec leur titre « Maimbomaimbo », premier morceaux rap gasy diffusé dans les stations radios à Madagascar.