Kolontsaina Festival Anaty Elakelantrano : Renouer la population avec l’art.

La troisième édition du Kolontsaina Festival Anaty Elakelantrano se tiendra les 25 et 26 février prochains dans le quartier d’Andrefanambohijanahary. Initié par 2 jeunes artistes, Ludovic et Sleeping Pop il y a 3 ans, ce festival vise à porter l’art et la culture au plus près de la population.

Cette 3e édition envahira ainsi la cité médecine de Befelantànana. Un vaste terrain, des murs, des vérandas, des ruelles, des couloirs seront mis à la disposition des artistes bénévoles pour se produire. Des espaces où les artistes et les résidents du quartier ou les passants vont se côtoyer et vont partager leur vision sur le thème de « l’Environnement ». Un thème expressément choisi pour cette édition pour sensibiliser tout un chacun sur l’abus d’exploitation subi par dame Nature, mais aussi le danger qui plane sur l’Homme à cause de la dégradation de l’environnement.

Festival engagé :

Si le festival arrive aujourd’hui à sa 3e édition, c’est surtout suite aux engagements de ces artistes qui y prennent part. Sa naissance, elle-même, définit sa destinée. En effet, suite à l’accaparement d’une aire de jeu dans le quartier du 67ha NE, Ludo et Sleeping ont décidé de réanimer la vie culturelle et la cohésion sociale dans la cité. En une semaine, ils ont monté un festival. Avec l’aide de quelques amis et des voisins, le festival a pu se mettre en place dans le petit jardin commun de leur secteur.

Cette première édition a fait des échos et a incité les artistes d’Ampandrana à les contacter pour que le festival prenne place dans ce quartier plutôt jeune et urbain. Franc succès également vu le nombre d’artistes qui se sont engagés à embellir les ruelles de leurs dessins et leurs photos, les cinéastes qui ont voulu projeter leurs films, les poètes, chanteurs, musiciens qui ont épousé cette scène improvisée. Depuis, le quartier a retrouvé sa gaité.

Pour cette édition 2017 donc, le concept reste le même : rapprocher le public de l’art et redonner une vie culturelle à cette grande bâtisse qu’est la cité médecine de Befelatànana, où un grand artiste du nom de Gégé Rasamoely réside. Car c’est de lui que vient la décision de faire la troisième édition dans cette cité. Et quel honneur pour un jeune festival d’avoir l’engagement d’un artiste de son statut.

Pour notre part, Culture261 publiera prochainement les portraits de ces artistes bénévoles qui vont participer à ce festival.