EXPO : 4 malgaches au « Kubuni, BD d’Afrique.s » à Angoulême

Angoulême n’est pas seulement le festival international de bandes dessinées mais elle abrite également la cité internationale de la bande dessinée et de l’image et son musée. Si le festival ne peut pas se tenir cette année, covid19 oblige, le musée accueille depuis le 19 mai 2021 l’exposition « Kubuni, bande dessinée d’Afrique.s ».

Quatre Malgaches représentent la grande ile à l’exposition. Il s’agit de POV, DWA, Didier de Mada et IDA qui participe pour la première fois à un tel évènement à Angoulême. En effet, si les 3 artistes sont déjà habitués à participer au festival d’Angoulême, cette dernière découvre pour la première fois la cité.

Connue par son œuvre Imaginarium, IDA a également participé à la réalisation de Hoavy an-tsary, le projet culturel issu des résidences artistiques entre les bédéistes malgaches et réunionnais. Elle prépare également 2 ouvrages en ce moment. L’un d’eux est l’album Valea. L’auteure est d’ailleurs à recherche de son éditeur. Kubuni est donc une occasion pour les professionnels de mieux connaitre cette artiste malgache qui mène depuis quelques années des ateliers et des expositions dans divers pays en Afrique pour partager sa passion et son métier.

Affiche de l’exposition. Crédit : CIBDI

Kubini se présente comme une Road Map à travers les pays d’Afrique subsaharienne à la découverte de la bande dessinée d’hier, d’aujourd’hui et de demain dans cette partie du globe. Autour de l’arbre de palabre, symbolique de la culture africaine, le projet fait l’état des lieux de l’évolution et les différentes facettes de la bande dessinée dans le continent. Entre arts traditionnels, héritage colonial et la technologie, Kubuni s’intéresse aussi à l’image animée qui est en pleine évolution dans plusieurs pays.

Les portes de la cité sont ouvertes au grand public jusqu’au 26 septembre 2021 et les organisateurs invitent les passionnés à faire connaissance avec les pépites et trésors culturels africains à travers les œuvres mises en exposition. L’exposition apporte ainsi une lueur d’espoir aux acteurs culturels en cette période difficile. Et même si les artistes ne pourront pas faire le déplacement pour présenter leurs œuvres à Angoulême, Kubuni souhaite apporter plus qu’une simple exposition de la diversité des œuvres africaines à travers des débats et un Mooc BD. Une cinquantaine d’auteurs seront ainsi de la partie. Ils représenteront les différents courants de la bande dessinée en Afrique francophone et anglophone.

La bande annonce de l’expo. Crédit : CIBDI